Rongeurs invasifs

Rats / Souris, s’en débarrasser

L’hiver, les rongeurs cherchent de petits refuges à l’abri de l’humidité et du froid. Les ressources en nourriture naturelles sont moins accessible, voir inexistants, mais les rats, souris et lérots ont su adapter leur organisme à un régime alimentaire très varié. Dotés de capacités olfactives bien supérieures à l’homme, une souris peut détecter des déchets alimentaires dans une poubelle hermétiquement fermée située à plusieurs dizaines de mètres.

En période de grand froid, les garages et greniers sont des refuges relativement idéaux pour les rongeurs.
Brèches, fentes minuscules, presque invisibles, toiture mal isolée, cloison fragile, portes baillantes deviennent des passages facilement repérables du fait de l’échange thermique entre l’extérieur et l’intérieur.Rat
La lutte contre les invasions de rongeurs passent obligatoirement par un relevé minutieux des possibles accès cachés et clandestins de l’habitation.
La souris peut, par exemple, se faufiler dans un trou inférieur à 3 cm. Son élasticité morphologique lui permet de se faufiler aisément dans n’importe quelle brèche.
Le rat possède lui, des capacités de creusage très poussées. Bois, vieux ciment, plâtre et même certains bétons ne sont pas un obstacle pour ses dents acérés et son instinct de survie.
L’intelligence stratégique des rats et de certains rongeurs n’est plus à démontrer. Leur habitude à vivre et à survivre parmi les hommes les ont façonnés dans leur comportement et leur attitude. Les moyens de communication pluriels d’un rongeur, cris, dépôt salivaire, d’urine et de sels sont autant de moyens de prévenir ses congénères d’un danger potentiel.

Il n’est pas rare de voir appâts empoisonnés et pièges à rongeurs, (postes d’appâtage, tapettes, céréales, granulés, pâtes) signalés comme dangereux par un rat ou une souris grâce à ce type d’échange.

Comment prévenir d’une invasion de rongeurs.

La première étape est, comme stipulée plus haut, de s’assurer de la parfaite étanchéité de l’habitation. Caves, garages, remises, ateliers, grenier et combles doivent être inspectés et les trous et possibles accès rebouchés. Les poubelles doivent être régulièrement vidées et la nourriture stockée bien isolée. Les points d’eau, même infimes comme le réservoir d’un bac à fleurs ou d’une plante, un robinet qui goutte doivent être éliminés. La condensation des tuyaux du système de chauffage sont également de possibles réserves d’eau pour ces petits mammifères opportunistes.
Les sous-sols et les greniers doivent être propres et l’utilisation de produits désinfectants comme l’eau de javel doivent être privilégiés. Enfin, la gamelle du chien nécessite un (re)positionnement extérieur aux zones potentiellement infectées.

Que faire lors d’une invasion de rongeurs ?

Intervention Invasion rats VarLa réponse à une invasion de rongeurs passe d’abord par la prévention et le respect des mesures énoncées plus hauts. Rien ne sert d’éliminer rats, souris et lérots présents si aucun effort n’est effectué pour obturer les passages utilisés. Une mousse expansive est recommandée pour cloisonner efficacement trous et brèches.
Des traitements adaptés au type de rongeurs concernés doivent être mis en place dans des supports sécurisés et prévus à cet effet (postes d’appâtages). Les souris et autres rongeurs y sont à l’abri des regards et s’y sentent moins menacés.

Les postes d’appâtages et pièges à rongeurs doivent être régulièrement vérifiés. Après l’élimination d’un sujet, le déplacement du poste d’appâtage et le renouvellement du produit utilisé doit être rapide. Un rongeur ne se laissera pas prendre au piège d’une substance qu’il sait dangereuse. La vue d’un congénère mort à côté d’un poste d’appâtage ou d’une matière trop attractive induit chez lui une méfiance et une suspicion accrue. La devise du rat pourrait être celle-ci : Dans le doute, on ne consomme pas !

Intervention anti rongeurs

L’intervention en dératisation d’un professionnel est fortement conseillé en cas d’invasion plurielle. En effet une famille de rongeurs s’acclimate vite aux réponses classiques des particuliers.
La souris, comme le rat possède une mémoire visuelle et olfactive efficace. L’odeur résiduelle d’un individu ou d’une personne sur tel ou tel appât anti rongeurs peut devenir une véritable alarme mentale pour ses petits animaux. Un dératiseur professionnel est rompu à toutes les astuces des rongeurs invasifs et possède des outils et systèmes appropriés et performants.

En savoir plus sur les rats et sur les souris